chiens dangereux
© 2016

Chiens dangereux : les pouvoirs du maire

 

 La loi du 20 juin 2008 a renforcé les dispositions de protection contre les chiens dangereux et accru les pouvoirs du maire, lui permettant dans plusieurs cas d'ordonner le placement d'un animal dans un lieu de dépôt adapté. Les chiens catégorisés peuvent être placés en fourrière sur ordre du maire, conformément à l'article L 211-14 du code rural, lorsqu'est constatée l'absence de régularisation de la situation d'un propriétaire ou détenteur mis en demeure d'obtenir le permis de détention.

En outre, une telle mesure peut être également prise envers tout chien susceptible de représenter un danger au sens de l'article L 211-11 du code rural, dans le cas où le propriétaire ou détenteur s'est refusé à exécuter les mesures prescrites par l'autorité municipale. Enfin, tout animal ayant mordu peut être transféré en dépôt, dès lors que son propriétaire ne s'est pas soumis aux obligations prescrites suite à l'évaluation comportementale de l'animal, comme le prévoit l'article L 211-14-2.

Dans le cas où le maire dispose d'une police municipale, il peut charger ces agents de l'exécution de la mesure de placement prise par arrêté. Au titre de la protection de la sécurité publique, il dispose, conformément à l'article L 2212-2  du CGCT, d'un pouvoir de police lui permettant de faire transférer l'animal dans un lieu de dépôt adapté. Si le propriétaire s'oppose à l'exécution de cet arrêté de placement, ce refus est constaté et le propriétaire s'expose à une amende de 1ère catégorie. Seule une décision de justice pourra alors le contraindre à l'exécuter.

JO du 29/12/2009 - Source : Proximités de janvier 2010.